20 mai 2017

Encore faut-il rester vivant


Auteur : Anne Ferrier

Nombre de pages : 240

Edition : Editions Magnard 

Prix : 13.90€




Résumé :

L'apocalypse a eu lieu, ne laissant que décombres derrière elle. Une épidémie étrange se répand aussitôt au moindre contact entre les hommes. Julia, l'optimiste, Shawn, le costaud, et Mouette, l'ultrasensible, du même collège, se voient contraints de s'allier pour survivre. Il leur faut rester sans cesse sur leurs gardes pour éviter les Errants, ces personnes contaminées par le mystérieux virus. Un jour, ils décident de quitter leur ville dans l'espoir de trouver une vie moins dure ailleurs. Après une violente attaque de chiens sauvages, Mouette est blessée, et ils doivent la vie sauve à un jeune garçon, Marco. D'abord méfiant, Marco accepte de partager avec eux le local d'une ancienne colonie de vacances. Mais ce havre de paix est de courte durée, les trois amis veulent poursuivre leur route et tenter de trouver d'autres survivants sains. Leur parcours est semé de dangers et de mauvaises rencontres qui les épuisent. Et lorsqu'ils tombent sur une bande d'adultes en vadrouille, ils acceptent de la suivre dans un camp et s'en remettent à elle pour porter secours à Mouette, dont la vie est en danger. Mais pourquoi sont-ils séparés ? Quelles expériences mène-t-on dans ce camp qui prend un visage concentrationnaire ?


Avis : 

Ce livre me faisait envie depuis un bout de temps maintenant. J'ai eue la chance de rencontrer Anne Ferrier lors de son passage au Forum du Livre de Saint-Louis. J'ai adoré discuter avec elle, elle est tout bonnement adorable. 

Une éruption solaire à semé la pagaille sur Terre, créant un virus contagieux qui touche tout le monde. Un seul contact physique avec quiconque et vous voilà contaminé par le virus qui va vous rendre agressif et violent. 

J'ai apprécié le fait que ce roman est à trois voix. Connaître le ressenti de chacun est vraiment génial. On peut alors savoir comment chaque personnage réagit à des situations communes. Nous allons suivre Julia, Shawn et Mouette, des adolescentes qui par chance ne se trouvaient pas en contact avec la lumière du jour quand cette catastrophe s'est produite. 
Dès les premières pages nous rentrons dans le vif du sujet. Du début à la fin, il y a énormément d'action et de péripéties multiples. 
Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres. J'ai également adoré le chien de Julia, il est vraiment adorable. Je pense qu'on rêve tous d'avoir un chien comme celui-ci. 
Durant cette éruption solaire, seul les humains ont été touché. Les animaux eux, n'ont rien eu et commence petit à petit à reprendre leur instinct animal.

Les survivants ne peuvent pas se toucher, ce qui va créer des tensions. La confiance est très importante. Julia et Shawn se font confiance depuis le début et on décidé de ne jamais se toucher. Quand Julia et Shawn vont trouver MouetteShawn n'est pas très convaincu de sa sincérité. Heureusement Julia va lui ouvrir les yeux et elles vont accueillir Mouette qui va leur être d'une grande aide. 

Durant leur trajet pour trouver des survivants, elles vont faire la rencontre d'un groupe qui leur parait très prometteur. Elles leur donnent leur confiance les yeux fermés. Mais ne vont-ils pas le regretter assez rapidement ? 


La plume de l'auteure est très addictive et ce roman se lit à une vitesse folle. Seul petit point négatif : Il est trop court. 
J'aime énormément les romans post-apocalyptique et celui-ci m'a tout particulièrement plu.

J'avais néanmoins quelques petites appréhensions : le fait qu'il soit un peu trop enfantin ou que nos héros arrivent à résoudre chaque problème sans trop d'encombre. 
Anne Ferrier à réussi à nous écrire un roman Jeunesse tout en restant très réaliste et juste. Les choix de nos protagonistes sont mûrement réfléchis et elles savent prendre les bonnes décisions quand il le faut. 









2 commentaires:

  1. Vous êtes adorable Emii, merci mille fois ! <3 Je suis ravie qu'il vous ait plu ! :D

    RépondreSupprimer